Chronique historique ~ L’histoire du protestantisme. Acte 2 : réforme, lutte des classes et chocolat

luther2

Précédemment, dans « Rififi dans ton bénitier » : à la suite dune rupture difficile avec Samantha, Martin, trentenaire en crise, sest adonné corps et âme à lanalyse critique de la doctrine catholique. Révolté contre le principe des indulgences et ne disposant pas de connexion Wifi, il avait mis à jour son statut directement sur les portes de l’église de Wittenberg en 1517 en exposant sa critique sous la forme de 95 thèses, ce qui lui avait valu d’être excommunié par Brandon et ses cardinaux.

La Réforme venait d’écrire son premier chapitre, sans savoir encore quelle allait aboutir à lun des plus importants schismes religieux de lhistoire.

Lire la suite « Chronique historique ~ L’histoire du protestantisme. Acte 2 : réforme, lutte des classes et chocolat »

Publicités

Chronique historique ~ L’histoire du protestantisme. Acte 1 : Luther ou l’art de se prendre des portes

luther
Les 95 thèses de Luther, 1872, Ferdinand Pauwels feat. Désublimation Régressive

– Passez-moi les clous Jürgen je vous prie.
– Vous êtes sûr de ce que vous faites, Martin ?
– Je n’ai jamais été aussi sûr de moi mon bon Jürgen. Vous croyez que j’ai les jetons parce que je risque de me faire buter par Rome ? Vous pensez que j’ai les goyaves qui tremblent à l’idée d’aller en Enfer ? Vous vous dites qu’il en faut sacrément dans la papaye pour oser remettre le Vatican à sa place au vu et au su de tous ?
– non, je…
– EH BIEN VOUS AVEZ UN PEU RAISON !
– Mais il faut bien qu’il y en ait un qui s’y colle avant que ces types de Rome ne partent complètement en sucette. Bibi fait le sale boulot. C’est comme ça. J’espère juste que je ne me suis pas planté dans mes théories quoi, c’est tout.
– Martin je…
– LA FERME ET PASSEZ-MOI LES CLOUS JÜRGEN, SCHEISSE !

Lire la suite « Chronique historique ~ L’histoire du protestantisme. Acte 1 : Luther ou l’art de se prendre des portes »

Chronique historique #32 ~ Qui était vraiment Attila ?

attila.PNG
Attila suivi de ses hordes barbares foule aux pieds l’Italie et les Arts, 1838-1847, Eugène Delacroix feat. Désublimation Régressive

– JULIUUUUS !!! VENEZ J’AI BESOIN DE VOUS JE BITE RIEN A CE QUE RACONTE LE CHINOIS.
– Je crois qu’il dit qu’il n’y aura pas d’accord de paix mon général.
– Nan mais attendez Julius, on ne dit pas ces choses-là en poussant un grognement et en plantant un gros couteau dans la table de son interlocuteur, je veux être très clair là-dessus.
– Mais c’est Attila, général, le chef des barbares Huns. Il ne parle pas notre langue et les mœurs brutales de ses hordes sanguinaires sont à l’image de la personnalité de leur roi.
– Ecoutez Julius, mœurs ou pas mœurs, de mémoire d’homme on n’a jamais vu un chef coiffé comme ça. Jamais. Et d’ailleurs laissez-moi vous dire que ses choix capillaires me laissent très sceptique quant à son grade réel. Approchez-vous Julius que je vous dévoile ma théorie.
– Mais mon général il ne nous comprend pas, pourquoi voulez-vous me dévoiler votre théorie à voix basse ?
– Taisez-vous, quiche, et écoutez-moi bien……………………. à mon avis, les Huns nous auraient envoyés leur dame pipi pour nous tester que ça m’étonnerait pas.

Lire la suite « Chronique historique #32 ~ Qui était vraiment Attila ? »

L’incruste mixtape #3 ~ MxBG

36827636_1865754553480992_2736801453623476224_n.jpg

[du bonheur dans les oreilles en cliquant sur l’image]

Pour notre troisième incruste mixtape, nous accueillons le compositeur et musicien électro Maximilien Becq-Giraudon, qui s’est tourné vers la musique électronique après une formation en musique classique au CNSM de Paris. En attendant ses prochains sons (des remix de musique classique, autant vous dire que je me lèche les babines), on écoute son premier EP et la playlist qu’il a créée tout spécialement pour nous, à écouter la fenêtre ouverte et la peau moite.

Si tu étais l’enfant d’un personnage de Disney et d’un.e artiste (musicien.ne, peintre, écrivain.e… vivant.e ou disparu.e), ce serait lesquel.les ?

Lire la suite « L’incruste mixtape #3 ~ MxBG »

Chronique historique #31 ~ L’Edit de Villers-Cotterêts

villers
François Ier montre à Marguerite de Navarre, sa sœur, les vers qu’il vient d’écrire sur une vitre avec son diamant, 1804, Fleury François Richard feat. Désublimation Régressive

– Fait chaud là putain… Hugues vous avez pas chaud là ?
– Sire, nous sommes réunis aujourd’hui afin de rendre accessible à tous vos sujets les textes juridiques du royaume de France en faisant de l’idiome vernaculaire la langue unique des actes officiels. Cette journée est exceptionnelle. Prenez sur vous.
– C’est marrant j’avais jamais remarqué que vous aviez un cheveu sur la langue Hugues.
– Comment ça ?
– Mais enfin comment ça… HO! HÉ ! HUGUES ! « FIRE, FETTE VOURNÉE EST EXFEPFIONNNELLE». J’mexcuse bien mais là c’est plus un cheveu c’est la perruque entière que vous avez bouffée mon vieux.
– Je ne crois pas que le moment soit très approprié pour vous rire de moi majesté.
– Oh fa vaaaaa ! Allez Hugues confentrez-vous ma grande, on va bientôt figner. (Oulalaaaa qu’est-fe que f’est folennel).
– Ce n’est pas drôle.

Lire la suite « Chronique historique #31 ~ L’Edit de Villers-Cotterêts »